thérapie et cout pour le cou

Thérapie contre les douleurs cervicales

quels sont les coûts couverts par l’assurance maladie légale et que devez-vous payer vous-même ?

  • Acupuncture et massage :

l’acupuncture est un service fourni par la compagnie d’assurance maladie pour les douleurs chroniques de la colonne lombaire ou l’arthrose des articulations du genou, si la douleur existe depuis au moins six mois.

Les personnes bénéficiant de l’assurance légale ont alors droit à un maximum de dix séances d’acupuncture par cas de maladie dans un délai maximum de six semaines. Pour les massages, le médecin établit généralement une ordonnance pour six massages. L’assuré légal doit payer un droit de prescription de dix euros pour la prescription.

En outre, une contribution personnelle d’environ dix pour cent du coût du recours est due. Pour six massages plus fango, les personnes ayant une assurance maladie obligatoire paient un supplément de 20 euros. Ceux qui veulent financer eux-mêmes un massage classique devront compter avec des coûts de 10 à 20 euros pour un traitement de 15 à 20 minutes.

 

avec du fango ou de l’air chaud, vous devrez ajouter 5 à 10 euros supplémentaires.

 

  • Chaise de bureau, le coussin et bureau orthopédique :

tout assuré salarié qui, en raison du tableau clinique pertinent, a besoin d’une aide de travail pour maintenir son emploi peut demander le remboursement des coûts des aides et des aides techniques de travail. La condition préalable est un certificat médical ou un rapport de sortie de la clinique de réadaptation.

Le formulaire de demande est généralement obtenu auprès de l’assurance pension allemande. Le montant dépend du prestataire de services et des résultats médicaux. Les subventions pour un siège de bureau orthopédique s’élèvent à 435 € maximum et pour un bureau d’écriture ou un bureau debout réglable en hauteur à 1 200 € maximum.

 

  • Seringues :

Si les analgésiques sous forme de comprimés sont trop faibles pour soulager la douleur, les médecins donnent généralement des injections. Dans la thérapie périradiculaire, une fine aiguille est insérée près d’une racine nerveuse à l’aide de techniques d’imagerie. Ainsi, des médicaments sont injectés pour soulager la douleur chronique. Cependant, les injections ne sont pas toujours payées par les compagnies d’assurance maladie.

 

  • Physiothérapie :

cette forme de traitement peut aider à renforcer les muscles du dos et donc à prévenir la douleur. Cependant, l’assurance maladie légale ne couvre qu’un certain nombre de séances de thérapie, ce qui n’est pas toujours suffisant.

 

  • Cours de santé/sport :

le sport est non seulement bon pour la prévention, mais aussi si vous avez déjà des problèmes de dos ou une hernie discale. Les compagnies d’assurance maladie soutiennent les patients sous la forme de co-paiements pour les cours de santé. Toutefois, ces derniers ne sont généralement pas couverts dans leur intégralité.

 

  • Ostéopathie :

Les compagnies d’assurance maladie légales contribuent souvent proportionnellement aux coûts des traitements ostéopathiques. Toutefois, cette couverture des coûts est soumise à certaines conditions. Un certificat du médecin est souvent exigé pour confirmer que le traitement est médicalement nécessaire. En outre, l’ostéopathe doit avoir une formation reconnue.

 

  • Médicaments :

Les membres de l’assurance maladie obligatoire ont un droit fondamental aux soins hospitaliers et ambulatoires, aux médicaments et à d’autres services. En règle générale, cependant, certaines contributions personnelles (co-paiements) sont prévues par la loi. Ces co-paiements s’élèvent à 10 % des coûts, mais ne dépassent pas 10 euros par co-paiement. Si le service coûte moins de 5 euros, l’assuré doit payer le prix réel.

 

  • Hospitalisation :

des co-paiements sont également encourus pendant un séjour à l’hôpital. Ils s’élèvent à 10 euros par jour calendaire, le co-paiement ne devant être effectué que pour un maximum de 28 jours par an. Il est possible de combiner plusieurs séjours hospitaliers au cours d’une année, de sorte que le ticket modérateur maximal pour un traitement hospitalier est de 280 euros par année civile.

 

  • Réadaptation :

le montant du co-paiement pour les mesures de réadaptation dépend de la mesure et de l’assureur concerné.

 

Thérapie contre les douleurs cervicales :

quels sont les coûts pris en charge par l’assurance familiale?

Vous ne devez pas attendre plus de 5 jours pour un rendez-vous avec un spécialiste. Vous recevez également :

  • Traitement par le médecin en chef
  • Chambre simple ou double
  • Libre choix de l’hôpital
  • Indemnité journalière d’hospitalisation

Les variantes de prestations Basic, Premium, Comfort et Exclusive offrent une assurance complémentaire hospitalière adaptée à chaque besoin et à chaque budget. En cas d’urgence, vous êtes donc un patient privé à l’hôpital.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *